Bienvenue sur notre site.

Notre principal objectif, à moyen et long terme, est simple et précis : fabriquer et vendre au moindre prix, des livres de bonne qualité. Vous trouverez ici la liste de tous les ouvrages que nous éditons, en espèrant que certains d'entre eux répondent à vos goûts et critéres.

» à propos

Pauvreté et richesses Perspectives économiques et philosophiques

Par Collectif -;

Pauvreté et richesses Perspectives économiques et philosophiques Format : 136
Pages : 50
ISBN : 978-9954-415-93-9
Parution :
Prix :2010Dhs

En stock

Commander

Description:
"« Je hais la pauvreté à pair de la douleur » note Montaigne dans ses Essais. Alors que les hommes dans leur ensemble font tous l'expérience de la douleur, seule la moitié d'entre eux, selon les statistiques du PNUD (programme des nations unies pour le développement) font l'expérience de la pauvreté. Mais, comme le dit Montaigne, il y a une parité entre la douleur et la pauvreté, et l'une, par son universalité (la douleur), sert d'étalon de mesure à l'autre (la pauvreté). Ce colloque, en croisant des perspectives économiques et philosophiques entend renouveler la thématique du couple Pauvreté/richesse, à la lumière des travaux les plus récents comme ceux d'Amartya Sen, prix Nobel d'économie 1998. Les droits de l'homme sont là pour minimiser la souffrance socialement évitable

Extrait:
de plus, il ne s'agit pas de mener seulement la vie considérée comme digne, mais de pluraliser les formes de vie. Est-il possible de concevoir l'homme, sans un rapport au bien ? Et, ce bien, comment l'évaluer ? Le croisement des perspectives issues des différentes sciences humaines ponctue la thématique de la pauvreté dans cet ouvrage collectif, sachant que toute exploitation d'enjeux pratiques contribue au changement des réalités liées à ces enjeux. Ce colloque s'inscrit dans le cadre de la convention entre le Collège International de Philosophie (Paris) et la Fondation du roi Abdul Aziz Al Saoud pour les sciences humaines et les études islamiques (Casablanca). Ali Benmakhlouf"